Le temps exposé : Le Cinéma de la salle au

Le temps exposé : Le Cinéma de la salle au musée Dominique Pa ni, directeur de la Cin math que fran aise de, et depuis lors responsable des projets pluridisciplinaires du Centre Georges Pompidou, poursuit dans cet essai sa r flexion sur la notion de Mus e de cin ma et sur les t ches de caract re scientifique qui devraient lui tre attach es les exigences nouvelles de l histoire du cin ma hors de la soumission chronologique, les questions in dites pos es par la pr servation et la restauration des films compar es celles des autres arts l poque num rique, les tendances contemporaines de la cr ation dans les autres arts visuels et l influence que ces derniers re oivent de l histoire du cin ma, enfin l emprunt aux m thodes de l histoire de l art pour envisager une approche de type iconographique de l art du film En revenant sur Jean Marie Straub, Michael Snow aussi bien que Rossellini ou Walsh, il r affirme que l invention du cin ma est une affaire d auteur et d artiste Il affirme, plus fermement que dans son pr c dent livre, Le cin ma, un art moderne, une approche du cin ma selon des motifs figuraux le ralenti, le sculpt , le fig , tire un premier bilan de l exp rience de son exposition Hitchcock et l art, et commente les tentatives contemporaines de sortir le cin ma de son site traditionnel, de la salle aux cimaises du mus eDominique Pa ni, directeur de la Cin math que fran aise de, et depuis lors responsable des projets pluridisciplinaires du Centre Georges Pompidou, poursuit dans cet essai sa r flexion sur la notion de Mus e de cin ma et sur les t ches de caract re scientifique qui devraient lui tre attach es les exigences nouvelles de l histoire du cin ma hors de la soumission chronologique, les questions in dites pos es par la pr servation et la restauration des films compar es celles des autres arts l poque num rique, les tendances contemporaines de la cr ation dans les autres arts visuels et l influence que ces derniers re oivent de l histoire du cin ma, enfin l emprunt aux m thodes de l histoire de l art pour envisager une approche de type iconographique de l art du film En revenant sur Jean Marie Straub, Michael Snow aussi bien que Rossellini ou Walsh, il r affirme que l invention du cin ma est une affaire d auteur d artiste Il affirme, plus fermement que dans son pr c dent livre, Le cin ma, un art moderne, une approche du cin ma selon des motifs figuraux de ralenti, le sculpt , le fig , tire un premier bilan de l exp rience de son exposition Hitchcock et l art, et commente les tentatives contemporaines de sortir le cin ma de son site traditionnel, de la salle aux cimaises du mus e

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *